• Accueil
  • > Archives pour novembre 2014

Archive mensuelle de novembre 2014

Sidilarsen – Chatterbox

Chatterbox

Album sorti en 2014.

Sidilarsen prend son rythme de croisière. Deux ans après Machine Rouge, les toulousains poursuivent avec ce cinquième album. Même dans la démarche, on sent une certaine assurance. Les précommandes étaient ouvertes avant même l’enregistrement, et un clip fut balancé peu de temps avant la sortie. La machine à metal fusion est bien huilée, voici venir Chatterbox, tout simplement.

Moins d’opérations de communications qu’à la sortie de Machine Rouge, moins d’envie affichée de se mettre en avant, Chatterbox semble sortir tout naturellement, sans besoin de trop en faire. La preuve dès l’intro, la machine à riffs est de sortie sans se faire attendre. « Comme on Vibre » c’est du Sidi moderne, où la muraille de guitare côtoie des loops et autres petits effets électro. On ne se refait pas. Ca sera un peu l’idée majeure de l’album d’ailleurs. Car, là où Machine Rouge remettait un peu à plat le style du groupe, en le faisant gagner en maturité, Chatterbox ne semble montrer aucune direction claire, pour n’être qu’un cru pur jus (va-y, prononce ça rapidement, tu vas voir c’est porteur, comme les mets locaux).

On trouve aussi bien de vrais moments de rock bien grassouillet que des brecks électro, ou des hymnes à scander comme ils savent les faire (« Hermanos », « Des Milliards »). C’est du déjà vu, mais si on aime, on s’y retrouve. Moi, comme d’hab, j’apprécie de retrouver les passages de basse rondouillarde (« Le Prix du Sang »), l’alternance des voix et de leurs différents registres. Les plus metaleux qui étaient restés sur leur faim sur le dernier album retrouveront davantage de hardcore dans les passages de Didou (sur « Unanimes » par exemple). Viber ressort au contraire son débit rapide, presque rap, sur « On en Veut Encore ». Et comme d’hab aussi, je trouve certains sons électro trop simplistes, pauvrets, là où d’autres fois ils soutiennent avec plus de pertinence l’ensemble.

Questions nouveauté, on se rabattra plutôt sur des confirmations d’anciennes tentatives. « Nos Anciens » va puiser dans des inspirations hip hop et parvient à faire plus classe, plus fusion que « Absolu » par exemple. Quant au final « Des Milliards », c’est juste la meilleure chanson engagée qu’ils aient désormais à leur répertoire (allez, par nostalgie, je donne égalité avec « La Morale de la Fable » de l’album Eau). En fin de pistes, des dizaines de voix répètent « nous sommes des milliards contre une élite », avec différents tons, accents, et mêmes langues, sur une musique atmosphérique.

Les textes ont, eux, une direction claire. Ils veulent motiver, positiver, sans perdre un regard conscient. Inutile de se laisser abattre, de nous laisser aller ou de nous croire inutile. Telle semble être l’idée principale. On retrouve également le thème du culte absolu de l’image sur « L’Ivresse des Maudits », ou un instantanée de la vie du groupe sur la route dans « Si Près de la Flamme ». Il faut avouer que ça marche, l’album donne la banane, parvient à rester comme un moment positif.

Un article simple, qui parlera surtout à ceux qui connaissent le groupe, pour un album qui répond aux mêmes critères. C’est vrai, Chatterbox est sans réelle surprise, laissant presque une impression de stagnation, mais tout en restant très sérieux et efficace. On ne citera personne, mais on connait des groupes qui ont fait toujours pareil pendant toute une carrière et qui s’en portent bien (des australiens par exemple), alors on ne va pas faire les difficile avec nos metaleux toulousains qui restent uniques. C’est positif, c’est varié, ça contribue à figer leur identité musicale désormais bien marqué. Après tout, c’est déjà beaucoup. J’aimerais tout de même les voir poursuivre l’élan entamé sur Machine Rouge, vers encore d’autres cieux.




blog.00 |
Les Pautes |
R_HD |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Djmissedq
| Choralechatel
| Ssupergoma